ARTS ET LIVRES

153 Avenue Jean Maubert
(ex Route du Plan)
06130 LE PLAN DE GRASSE

Tél. : 04 93 70 57 25
-------------
Horaires d'ouverture
du Mardi au Samedi
9h30-12h30
14h-19h


LE FORUM
ARTS ET LIVRES

1075 Chemin des Gourettes
06370 MOUANS-SARTOUX

Tél. : 04 22 10 67 86
-------------
Horaires d'ouverture
Lundi 14h-19h
du Mardi au Samedi
10h-19h

Accès/Contact
Qui sommes-nous ?
Nous trouver
Collectivités
S'inscrire à notre
newsletter
Contact
Liens
Espace
p
Librairie : romans, poche, beaux-arts, tourisme...
Jeunesse : BD, documentaires, albums et poche jeunesse
Scolaire, para-scolaire
Regionalisme
Papeterie

 
 


••• Ils ont dédicacé chez nous...

Valentin Musso, "Une vraie famille"
Seuil, 2015

Valentin Musso est également l'auteur de "La ronde des innocents", "Les cendres froides" et "Le murmure de l'Ogre" .

Mot de l'éditeur
Il s’appelle Ludovic, c’est du moins le prénom qu’il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence.

Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d’un drame personnel, l’engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s’installe dansleur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard.

Mais ce qu’ils ignorent, c’est que leur cauchemar ne fait que débuter. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n’est pas du tout celle qu’ils croyaient.

Marie-Christine Lemayeur et Bernard Alunni, "Sur les sentiers du littoral de la Côte d'Azur"
Editions Mémoires Millénaires, 2015


Mot de l'éditeur
Laissez-vous guider par les aquarelles et les photographies réalisées par deux artistes-illustrateurs professionnels qui publient ici leur deuxième ouvrage après "Sur les sentiers du littoral des Alpes-Maritimes" (2013, Mémoires Millénaires). Leurs oeuvres sont accompagnées de textes présentant l’histoire de chaque site ainsi que des itinéraires de randonnée détaillés pour se rendre sur les lieux. En prime, pour chaque balade, de Saint-Aygulf à la frontière italienne, la très riche flore rencontrée sur place est présentée dans un encart botanique avec d’instructives anecdotes. Avec ce livre, vous porterez un autre regard sur la Côte d’Azur en vous laissant envoûter par les roches rouges de l’Estérel, les dentelles de calcaire blanc du Cap d’Antibes ou encore des vestiges tels que l’oppidum du Mont des Mules.


Maryse Romieu, "Les secrets des plantes et de leurs usages"
Editions Gilletta, 2015


Mot de l'éditeur
Le monde végétal présente de nombreuses facettes. Des utilisations d’autrefois à celles d’aujourd’hui, tout évolue, se transforme, en puisant dans les connaissances du passé pour préparer l’avenir. Depuis toujours, Grecs, Égyptiens, Chinois faisaient déjà grand cas de toutes les possibilités offertes par la nature pour se nourrir, se soigner, s’habiller, s’abriter. Actuellement leur rôle économique, alimentaire, médical ou pharmaceutique, énergétique, culturel ou social reste très important. Voici, parmi les plus emblématiques des plantes, un éventail d’informations évoquant leurs multiples secrets, richesses et usages issus des découvertes et des observations faites par les hommes.































Yannick Grannec, "La déesse des petites victoires"
Editions Anne Carrière, 2012

Découverte de la Rentrée littéraire 2012

Mot de l'éditeur
Université de Princeton, 1980. Anna Roth, jeune documentaliste sans ambition, se voit confier la tâche de récupérer les archives de Kurt Gödel, le plus fascinant et hermétique mathématicien du XXesiècle.
Sa mission consiste à apprivoiser la veuve du grand homme, une mégère notoire qui semble exercer une vengeance tardive contre l’establishment en refusant de céder les documents d’une incommensurable valeur scientifique.
Dès la première rencontre, Adèle voit clair dans le jeu d’Anna. Contre toute attente, elle ne la rejette pas mais impose ses règles. La vieille femme sait qu’elle va bientôt mourir, et il lui reste une histoire à raconter, une histoire que personne n’a jamais voulu entendre. De la Vienne flamboyante des années 1930 au Princeton de l’après-guerre ; de l’Anschluss au maccarthysme ; de la fin de l’idéal positiviste à l’avènement de l’arme nucléaire, Anna découvre l’épopée d’un génie qui ne savait pas vivre et d’une femme qui ne savait qu’aimer.

Marie-Odile Ascher, "Le serment de Maria"
Editions Anne Carrière

Mot de l'éditeur
Maria est une jeune Polonaise de 19 ans, profondément patriote, catholique, attachée aux valeurs familiales. Elle est aussi ambitieuse et caresse le projet d’aller étudier à Paris, puisque les Russes n’autorisent pas les femmes à entrer à l’université. Institutrice, elle assume seule la charge de sa mère malade et n’hésite pas à braver les lois de l’occupant dans un esprit de résistance.
Pour l’amour d’un officier russe, Igor, elle va tout balayer, projets, famille, religion, patrie. Tout les sépare, notamment le milieu social. Maria découvre, horrifiée, qu’Igor est marié. Malgré cela, elle vibre d’un amour inconditionnel et accepte de suivre Igor à Tachkent puis à Saint-Pétersbourg. Auprès de lui et de leurs quatre fils, elle vivra dans la capitale russe les événements de la chute du tsarisme puis de la prise du pouvoir par les bolcheviks, sur fond de la grande guerre.

















Grégoire Delacourt, "La liste de mes envies"
Editions JC Lattès

La liste de mes envies s'est déjà vendu à plus de 200 000 exemplaires en France à ce jour !

Mot de l'éditeur
Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras.
Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille
mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie.
Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est
présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jourlà, elle gagne beaucoup. Peut-être.










Pierre-Julien Pera, "Complètement foot"
Editions First, 2012

Mot de l'éditeur
Spécialiste des championnats de seconde zone, des équipes inconnues et des histoires farfelues, l'auteur du présent ouvrage a décidé de voler au secours des amoureux du foot tel un penalty douteux accordé dans les arrêts de jeu. Puisant dans le meilleur de son savoir-faire, il a déniché pour vous les histoires les plus incroyables, les joueurs les plus inattendus et les clubs les plus difficiles d'accès, le tout enrichi de nombreuses anecdotes drôles et décalées.
Dans ces pages, vous explorerez la jungle du foot tel un aventurier solitaire, vous découvrirez les matchs les plus fous et les méthodes les moins subtiles pour déstabiliser votre adversaire. Ces histoires rigoureusement documentées vous permettront de capter l'intérêt de tout votre auditoire, et même d'en devenir l'attraction.
Un ouvrage érudit d'utilité publique qui donnera l'occasion à chacun de connaître le football bien mieux que n'importe quel meneur de jeu titulaire.





Emilie Robert, "Azréa"
Tome 1 : L'ordre des Fondateurs

Editions Terriciaë

Mot de l'éditeur
La planète Terre, ses hommes, son équilibre menacé par les catastrophes naturelles, une réalité. Crimes en série, sécurité nationale, fusillades, action, le quotidien de Chrystina et Mike. La maîtrise des éléments, le pouvoir de l'esprit, l'irrationnel, hors sujet. Et pourtant, lorsque le tout s'imbrique dans une affaire hors du commun, les deux équipiers et leurs amis font alors face à des réalités nouvelles, un ordre reconstruit, la réalité d'un monde que l'on croît connaître mais où tout est à réapprendre.

Azréa, tome 2 : Le quatrième Monde
Mot de l'éditeur

Le bonheur est éphémère, telle une oraison pourpre. Fleurissant et resplendissant une journée, puis flétrissant le lendemain. Pour certains, cette journée durera l'éternité, pour d'autres, un peu moins. L'essentiel étant de l'avoir vécue... ou peut-être pas. Extrait des mémoires d'Hyfra, fille du Feu et de l'Eau.







Sophie Chauveau,"Fragonard - l'invention du bonheur"
Editions Télémaque
, 2011

Mot de l'éditeur
Du soleil de Grasse aux ruelles lugubres de la capitale, des ateliers de Chardin ou Boucher à l'école de Rome, d'un Louvre totalement inconnu, véritable cité des artistes, aux intrigues assassines des salons du Paris pré-révolutionnaire, des horreurs de la Terreur aux diktats imprévisibles de l'Empire, Jean-Honoré Fragonard traverse miraculeusement un demi-siècle de chaos. Eternel amoureux d'une famille recomposée très particulière et de la ribambelle d'animaux qui l'entoure, Fragonard est le jouet des caprices des puissants mais ne se soumet qu'à son seul désir : peindre. Précurseur des impressionnistes, premier conservateur du futur musée du Louvre par la grâce de Napoléon avec le soutien actif de David, il pose un regard nouveau sur l'amour, ivre de couleurs et de lumière. "Frago" comme il signe lui-même ses oeuvres, aura toujours choisi la voie faussement futile de la légèreté. Certains historiographes de l'art ne lui ont jamais pardonné. Sophie Chauveau balaie leurs doutes avec jubilation et une profonde tendresse.

Article de Nice-Matin du 6 décembre 2011







Symposium International d'Aromathérapie & Plantes Médicinales (14eme édition), Palais des Congrès de Grasse (Mars 2012) avec des conférences de Paul Goetz, Gilles-Eric Seralini et Jean-Claude Lapraz...

Pour en savoir plus






Jacques Salomé, "Aimer c'est plus que vivre"
Editions Tredaniel, 2011

Mot de l'éditeur
Nous le savons depuis toujours l’amour est au coeur de la vie, c’est la sève ardente de l’existence. Ce que nous savons moins, c’est que pour aimer, pour pouvoir offrir de l’amour encore faut-il accepter de s’aimer. De s’aimer sans complaisance dans le respect, la tolérance et la bienveillance.

Ce que nous pouvons découvrir aussi c’est que l’amour a besoin de mots pour nous prolonger bien au-delà des éblouissements de la rencontre, des vertiges ou de l’usure du quotidien, pour nous permettre aussi de dépasser les souffrances d’une perte ou d’une séparation imprévisible.

En proposant 366 pensées (nous n’avons pas oublié les années bissextiles), avec 366 magnifiques calligraphies de Lassaâd Métoui, autour du ravissement et de la difficulté d’aimer, nous avons pensé à baliser ainsi les jours pour tous les amoureux de l’amour et pour ceux qui savent au profond d’eux-mêmes qu’aimer c’est plus que vivre...

Conférence organisée par l'association JALMALV, à la Strada, Mouans-Sartoux.





Michel et Marie-Hélène Froeschlé-Chopard, "Images de l'ancienne Provence"
Editions Serre, 2010

Mot de l'éditeur

Qui n’a jamais ouvert la Description de la Provence d’Achard ? Que l’on cherche à saisir tel aspect de la vie dans les villes ou les villages provençaux de la fin de l’Ancien Régime ou que l’on s’intéresse simplement à telle commune, on est toujours conduit à consulter cet ouvrage d’une
exceptionnelle richesse. C’est un guide indispensable, tant pour l’historien que pour le citoyen amoureux de son petit « pays ».
L’ouvrage d’Achard ne se trouve actuellement que dans les fonds anciens des bibliothèques et son troisième volume est resté manuscrit. C’est pourquoi les auteurs ont choisi de procéder à cette réédition, non pour l’ensemble de la région, mais pour la Provence orientale des pays de Grasse et de Draguignan.
Ils ont ainsi le plaisir d’offrir aux chercheurs comme à tout habitant des communes de ces « pays », avec des illustrations fournies par de vieilles cartes postales ou des clichés inédits datant du début du XXe siècle, ces images de l’ancienne Provence.





Pierre Hermé, "Macarons"
Agnès Viegnot, 2009

Mot de l'éditeur
Pour la première fois, toutes les recettes du célèbre pâtissier français réunies dans un ouvrage présentant, et c'est là sa grande originalité, un véritable regard d'auteur sur un thème de pâtisserie à qui la mode actuelle doit beaucoup.
Macaron révèle ainsi les macarons autour des saveurs classiques, café, chocolat, framboise... des saveurs fétiches, Ispahan - biscuit macaron crème au litchi à la rose, compote de framboise - Satine - biscuit macaron, crème mousseline au cream cheese, compote d'oranges et fruits de la passion - Carrément chocolat - biscuit macaron, ganache au chocolat ultra amer, éclats de fèves de cacao, gelée de chocolat amer - ses réactions audacieuses sur mesure, Ketchup, Mandarine et baies roses, Thé jasmin pour la maison Jean Patou et les macarons d'exception, Truffe blanche, Truffe noire, Vinaigre balsamique...

Signature oganisée avec l'APRECA (Association des Pâtissiers de Restaurants Côte d'Azur), à la Bastide Saint Antoine de Jacques Chibois.






Jean-Claude Ellena, "Journal d'un parfumeur"
Editions Sabine Wespieser, 2011

Mot de l'éditeur
« Pendant un an, j’ai tenu ce journal de façon assidue ou plus relâchée, décousue, sporadique, régulière, souhaitant partager quelque aperçu sur la vie d’un nez.
J’imaginais que dans le désordre apparent de cette pensée ainsi exposée, au-delà des digressions ou des chemins de traverse, le lecteur entrant dans mes pas pouvait se construire une vision globale assez fidèle, significative, de ce qu’est la réalité d’un compositeur de parfums.
Le fait est que beaucoup d’éléments de ma vie sont tendus vers cette forme d’expression particulière qu’est la composition d’un parfum. Mes pensées quotidiennes m’y ramènent souvent, en tout cas finissent toujours par y revenir, comme si j’étais tissé de cela. Les odeurs sont mes mots.
Le maniement que j’en ai découle d’une logique, d’un instinct, d’un travail que je crois comparables à la démarche d’un écrivain lorsqu’il s’attelle à un livre. Je sais aussi que ce métier, parce qu’il est un art, est irréductible au langage et aux concepts. Avec ce journal, j’ai voulu simplement partager une expérience. » J.-C. E.





Valentin Musso, "Les cendres froides"
Editions Les Nouveaux auteurs, 2011

Mot de l'éditeur
1999. À la mort de son grand-père, dans des documents de famille, Aurélien Cochet découvre avec effarement que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un Lebensborn, une maternité nazie recevant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS et de la Wermacht.
Au même moment, dans un petit village de la Haute-Marne, une octogénaire apparemment sans histoires est retrouvée assassinée à la suite d'un cambriolage. Les gendarmes sont loin de se douter qu'elle est la victime, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l'entreprise eugéniste nazie.
Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Il va plonger au coeur d'un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu'il aime en danger...


"La ronde des innocents"
,
Editions Les Nouveaux Auteurs, 2010






Marie-Odile Ascher, "Pain amer"
Anne Carrière, 2011

Mot de l'éditeur
En 1947, Staline propose aux russes blancs de les amnistier et de revenir au pays.
Entre 4000 et 6000 émigrés qui avaient fuit les bolcheviks en 1920 pour s’installer en France vont répondre à cet appel.
Ce roman retrace l’épopée émouvante et tragique d’une de ses familles. Elle est inspirée d’une histoire vraie.

Marina, l’héroïne, vit dans le sud de la France avec ses 7 frères et sœurs. Leur père est simple jardinier alors qu’il était cadre supérieur en Russie.
Elle a dix neuf et vit un immense amour avec un étudiant en médecine. Elle a réussi son bac et veut devenir professeur d’anglais. Son père l’oblige à partir en exerçant sur elle le pire des chantages. Il lui promet aussi qu’elle pourra rentrer dès que la famille sera correctement installée.
Le voyage et le cauchemar commencent, de Vence à la Volga, au Caucase puis en Crimée. Il va durer 30 ans.






Myriam Chirousse, "Miel et Vin"
Livre de Poche, 2011

Mot de l'éditeur
J'accepte aujourd'hui le bien-fondé de vos réserves. Je préfère m'abstenir de la fièvre de vous connaître mieux, de la douceur d'un instant que je devine déjà traître comme ce vin que nous buvions ensemble. Je ne vous ai dit qu'une seule vérité dans ce salon : mon envie de savourer les bonheurs de cette vie, car je crois qu'il y en a... Vous seriez un bonheur trop fort. Vous détruiriez tous les autres.

Au château, l'enfant « maudit» cause incendies, maladies et accidents mortels autour de lui. Rien ni personne ne lui résiste. Ce bâtard finira pourtant par devenir Charles de l'Éperai, l'héritier en titre. Non loin de là, une enfant est abandonnée dans la forêt. Recueillie par une famille noble, elle grandit sous le nom de Judith de Monterlant.
Les destinées de ces deux êtres vont se croiser : ils s'attirent irrésistiblement. Amour et destruction, les amants s'égarent dans les méandres d'une passion dévorante. Judith se marie pourtant avec un autre. Et Charles, malgré son rang, prend le parti de la Révolution et du peuple.
1789 : le monde bascule et les nobles sont aux abois. Qu'adviendra-t-il de Charles et de Judith ?

 





Pierre Brocchi, "Le Chien muet"
Editions de Midi, 2011

Mot de l'éditeur
Silencieux, Adrien suit les femmes accrochées à leur téléphone portable… et emprunte leurs mots.
Avec les phrases tronquées qu'elles essaiment, il compose le menu de ses jours.
Un chien muet est un chien qui n'aboie pas. Un animal qui s'éloigne de la meute. Flaire, traque en solitaire. Dangereux.
"Méfiez-vous du chien muet et de l'homme qui se tait", dit le proverbe.
Il suit Lise... sa trace le conduira à Bar-sur-Loup, dans une église de l'arrière-pays niçois, jusqu’à un tableau ancien. De petits diables y dansent; des gens meurent en le regardant. Coïncidence ? Maléfice ? Malédiction ?

"Être Dieu n'est pas si facile...",
Editions Bénévent, 2009

"La nuit de l'Alcyon"
,
Editions Bénévent, 2007

Pour plus d'infos, www.brocchi.fr






Patrick Rogier, "Les deux faces"
Editions Amalthée, 2011

Mot de l'éditeur
Les deux faces retrace la rencontre de deux univers différents, celui de Victor Repax – entrepreneur sexagénaire confronté au rachat inamical de sa société par un groupe multinational – et celui d’Ankur Shrivashani brâhmane – hindouiste à la recherche d’une propriété dans le but de créer un centre spirituel en France.
Les deux hommes vont nouer une amitié sincère et s’aider mutuellement dans leurs quêtes matérielles et spirituelles. Au-delà de leurs différences, ils se découvriront le même sentiment d’accomplir un devoir moral de transmission.





Jackie Macri, "Ukumbusho : la mémoire de la forêt"
Editions Calleva, 2011


Mot de l'éditeur
"Ukumbusho", en Swahili, signifie "Mémoire".
Au pied des volcans, bien loin de tout axe routier, un campement Batwa se prépare à la veillée. Ce soir, comme tous les soirs depuis fort longtemps, toute la communauté s’est réunie pour écouter l’Ancien, celui qui transmet, celui qui sait…
Celui qui explique, aux plus petits serrés contre les plus grands, que l’"Ukumbusho" ne doit pas s’éteindre, que la mémoire doit être alimentée, entretenue comme une flamme pour éclairer le futur.
L’Ancien, cette fois-ci encore, a sans doute un peu trop bu de "matango", mais il raconte toujours aussi bien cette histoire où il est question d’enfant, de gorilles, et de l’aube qui renouvelle la vie : "C’était il y a longtemps, très longtemps…. À l’époque où les premiers hommes à la peau blanche sont arrivés. À l’époque où femmes, hommes et enfants avaient peur d’être emportés loin de leur terre …. À l’époque où l’on s’exerçait à écouter les bruits de la forêt et les cris d’animaux".





André Aschiéri, "Mon combat contre les empoisonneurs"
Editions de la Découverte, 2010

Mot de l'éditeur
Dans ce témoignage décapant, André Aschieri dévoile la manière dont les lobbies industriels les plus puissants s'organisent pour paralyser la prévention concernant la toxicité de leurs produits, et ce malgré la progression dévastatrice de certaines maladies (type cancer).
Documents à l'appui, l'auteur dévoile aussi les complicités des responsables politiques qui leur apportent un soutien actif.

"Silence, on intoxique",
La Découverte, 2006



Robert Gaymard, "La colline aux lavandes"
Lucien Souny, 2010

Mot de l'éditeur
La mort accidentelle du petit Lulu, à peine âgé de cinq ans, plonge la famille Maurel dans le deuil, et Jacky, l'oncle, à qui on avait confié la garde de l'enfant, est rongé par le remords.
Henri et Jeanne, les parents, minés par le désespoir, ne trouvent plus en eux ni le goût, ni la force de faire vivre Ginestière et ses arpents couverts de lavande. Quant à l'aïeul, que la disparition brutale de son petit-fils a désespéré, il préfère désormais la compagnie des bêtes à celle des hommes. Malgré tout la vie continue, avec ses petites joies et ses grandes peines, et la modernisation du domaine, dont il s'est vu confier les rênes, devient peu à peu un exutoire pour Henri, qui délaisse son épouse murée dans son chagrin et s'endette pour entrer dans l'ère du progrès...
Trente années ont passé. Jacky, qui a été chassé par l'aïeul loin du pays, a fait sa vie et bien développé la petite entreprise de maçonnerie de son beau-père, sans pour autant se résoudre à oublier Ginestière, ni ceux de là-bas dont il souhaite obtenir le pardon. Mais saura-t-il transcender son lourd passé pour emprunter à nouveau le sentier qui conduit à la colline aux lavandes ?







Bruno Aubry, Philippe Jérôme, François Rosso,
"Guide des faits divers de la Provence"
Le Cherche Midi, 2008

Mot de l'éditeur
Provence rude de Giono et de l'affaire Dominici. Provence extravagante de Pagnol et de la secte du Mandarom. Provence idéalisée de Picasso et de son Robin-des-Bois, Gaspard de Besse. Provence tourmentée de Van Gogh et de Yann Piat assassinée... La Provence est reputée mondialement par sa douceur de vivre mais aussi pour ses multiples façons d'y mourir violemment. Pour ses lavandes et es jasmins mais aussi pour la cruauté et la folie de certains de ses criminels comme Sasia dans le Var, Gentil dans les Alpes du Sud ou Roussel ou Gouttenoire à Avignon. Pour ses roses et ses mimosas mais aussi pour ses réglements de compte sanglants entre truands de haut vol, Francis le Belge ou Tany Zampa et les incendies meurtriers de ses forêts. Pour la beauté de ses rives méditerranéennes mais aussi pour ses trafiquants célèbres comme Cristina Von Opel ou se tenant dans l'ombre, pour ses assassinats sordides et ses violences extrêmes, des razzias sarrasines aux travaux forcés dans ses bagnes. Pour les parfums subtils de sa bouillabaisse mais aussi pour la puanteur de la corruption autour de ses ports de Fréjus à La Ciotat.


Philippe Jérôme, François Rosso, "Guide des faits divers de la Côte d'Azur", 2007







Gisèle Cavali, "Les Cavaliers des Lumières"
Tomes 1 et 2 paru chez Plon Jeunesse Héroïc, 2008.


Tome 1 - Le règne de la barbarie
Mot de l'éditeur
Théodora est une joueuse en ligne hors pair. Elle fait partie des meilleurs joueurs mondiaux d'un célèbre jeu on line "Les Barbarians killers". Dans ce jeu, ces cinq-là forment le clan des "Cavaliers des lumières" contre les Barbarians, monstres des mondes ténébreux. Mais Théodora détient la preuve que les "Barba-rians killers" s'incarnent sur la Terre et qu'ils ont pour but la destruction de tous les cavaliers.
Théodora et ses compagnons découvrent peu à peu qu'ils sont eux-mêmes issus d'un monde perdu où ils étaient de redoutables guerriers.

Tome 2 - La voie des chimères
Mot de l'éditeur
Après avoir affronté les immondes cohortes de Barbarians, Théodora Costa, alias Fennec des Sables, a été emportée dans le Tourbillon du Grand Passage et est revenue sur Terre ! Mais sa forme n'est plus humaine ! Elle doit vivre dorénavant comme un animal sauvage dans le bush australien. A moins qu'elle ne réussisse à entrer en contact avec Owen, alias Dream song, son frère d'armes d'origine aborigène.
Mais le jeune homme est en danger... Yamider, le grand chancelier des Barbarians hanterait-il encore le monde nouveau ?

Lien : http://www.cavaliersdeslumieres.fr/








Virginie Langlois, "La Grande Eclaire"
Actes Sud, 2008

Mot de l'éditeur
Ce thriller scientifique embarque une aveugle, un peintre, un étudiant américain, un physicien russe et une jeune lieutenant de police dans une aventure les invitant, au-delà de la perception ordinaire de la réalité, à découvrir le vertige de la théorie des cordes.
Le peintre Sachs Given tombe amoureux de la rousse Alessandra, qui ne pourra jamais voir ses toiles comme elle ne peut contempler le monde qui l’entoure ; elle le perçoit pourtant pleinement, par les odeurs, les bruits, l’humidité de l’air ou la douceur de la brise, l’intensité de la lumière du soleil sur sa peau, la texture ou la saveur d’un aliment. Alessandra est aveugle mais là où d’autres verraient un handicap elle se sent une singularité – parfois même une richesse. Elle a fondé une école pour non-voyants où elle s’efforce de transmettre aux élèves cette autre façon d’être au monde, sans frustration ni souffrance, dans l’exploration de la particularité qui est la leur. Au sein de l’institut spécialisé elle dirige également des recherches scientifiques financées en grande partie grâce aux impressionnants gains qu’elle amasse à la roulette d’un casino de la Côte d’Azur. Les chiffres semblent lui obéir – mathématiques, chance ou don ?
A l’université de Davis, en Californie, l’étudiant en physique Greg Squirrel s’étonne de ne pas trouver au labo son directeur de recherches, l’exigeant Andrew Nicholls, notoirement porté sur la bouteille mais génial dans son domaine. Il se rend à son domicile pour prendre de ses nouvelles, constate qu’il a fui précipitamment et découvre que d’autres sont à sa recherche. Bientôt Nicholls prend contact avec son étudiant : il a besoin de son aide.
De la Californie à Montréal, de Paris à la Côte d’Azur, Virginie Langlois embarque ses personnages – et son lecteur – dans un thriller scientifique palpitant les invitant à découvrir les potentialités inconnues des cinq sens, le vertige de la théorie des cordes et les secrets de l’alchimie amoureuse.

Virginie Langlois est lauréate du Prix de l'Inédit du Festival du Livre de Mouans-Sartoux pour son premier roman "Les sabliers du temps".















Claude Raybaud, "Chapelles et hameaux oubliés des Alpes-Maritimes"
Editions Gilletta, 2007

Résumé
S’il est agréable de randonner dans la nature, il est encore plus passionnant d’y ajouter la découverte d’un site historique ou humain.
Quarante-cinq itinéraires convient à la rencontre des chapelles de montagne et des hameaux les plus reculés, dont certains ont été oubliés des hommes.
Ces randonnées feront le bonheur de tous les marcheurs, quel que soit leur niveau, et inviteront à parcourir les vallées de la Roya, de la Vésubie, de la Tinée, des moyen et haut Var, du Cians et de l’Esteron.


Corinne Paolini, "Carnet d'inspiration du Pays de Grasse"
Editions Encre d'Or, 2010

Mot de l'éditeur
Entre le livre et le carnet à dessin, Encre d’Or a imaginé un nouveau concept d'édition personnalisée au croisement de l'histoire, la poésie, l'art et la tradition culinaire.

Corinne Paolini raconte la capitale de la Provence orientale, terre promise des parfumeurs.
Une fresque éblouissante de saveurs et de couleurs marquée par l’empreinte d’un peintre majeur, Jean Honoré Fragonard, des plus grands créateurs de fragrances, des plumes inspirées tels que Paul Valéry, André Gide, Colette ou Maurice Maeterlinck.
Une promenade émotionnelle riche de sens, orchestrée avec la complicité de l’écrivain Jean Siccardi, invité dans cet ouvrage, et celle du chef étoilé Jacques Chibois dont les recettes de cuisine ponctuent les saisons…

Lien : www.encredor.net
























Fatima Besnaci-Lancou, "Des vies - 62 enfants de harkis racontent" (avec une préface de Boris Cyrulnik)
Editions de l'Atelier, 2010

"Signature ayant eu lieu à la Strada de Mouans-Sartoux, avec le concours du Centre Culturel des Cèdres"

Mot de l'éditeur
Vingt-six femmes et trente-six hommes d’horizons et de professions variées se racontent ici. Soixante deux personnes en rappel à l’année 1962, fin de la guerre d’Algérie, pour beaucoup année Zéro de leur itinéraire. Ces 62 portraits sont autant de témoins de l’Histoire franco-algérienne qui racontent leur rapport avec le pays d’origine, avec la France, et la transmission de ce passé si présent à leurs enfants.

Qui sont-ils ? Ils sont pompiers, aide-soignante, vigneron, entraineur sportif, décoratrice, réceptionniste, fonctionnaire, kinésithérapeute, comédien, cadre, technicien dans l’aéronautique, auxiliaires de vies,… Pour chacun d’eux, une page de photos, et une page de témoignage.

Hors des clichés stigmatisant, ces portraits battent en brèche toute simplification de l’histoire. A travers eux, ces enfants racontent, selon leur âge, selon leurs itinéraires, la traversée de la guerre, l’épreuve de l’exil, la vie dans les camps et l’amour pour leurs parents.. Certains sont nés en Algérie, d’autres en France, par exemple dans les camps de Rivesaltes, Bourg-Lastic ou Saint-Maurice l’Ardoise. Leurs récits et leurs photographies sont les traces vivantes d’une résistance à l’indicible.






René Frégni, "Tu tomberas avec la nuit"
Editions Denoël, 2008

"Tu tomberas avec la nuit" à reçu le Prix Baie des Anges / Ville de Nice 2008.

"Tu Tomberas avec la nuit", coup de coeur de votre librairie Arts & Livres

Notre avis :
"Attention, ceci n'est pas un roman !
René Frégni, écrivain bien connu et apprécié, nous livre ici le récit de sa vie. Un épisode de son existence qui l'a vu un jour, presque malgré lui, tomber dans l'engrenage, parfois terrifiant de notre Justice. Un engrenage qui a failli le détruire, lui et ses proches.
Alors qu'il anime des ateliers d'écriture dans les prisons du Sud, il va se lier d'amitié avec une figure du grand banditisme. Tandis que de petits truands menacent l'existence de sa petite fille, René Frégni va se tourner vers celui-ci, libéré depuis, tel un dernier recours. Car parfois, lorsque la société entière détourne les yeux de certains faits, il ne reste que l'amitié...
Une amitié qui va faire basculer la vie de l'écrivain un petit matin de perquisition, lancée par un juge d'instruction qui ne va dès lors plus cesser de s'acharner, à un point tel que cela en paraît incroyable.
Les mots cognent, la rage effleure mais elle est contenue, et c'est là tout la beauté de l'écriture dans ce récit. Celle-ci sachant se faire tour à tour vibrante, cinglante et déroutante sous la plume de l'auteur, mais aussi belle, douce et émouvante...
Un récit que l'on ne lâche plus une fois entamé !" 













Guillaume Musso, "Je reviens te chercher"
XO éditions, 2008

Mot de l'éditeur
« Dépêchez-vous de vivre, dépêchez-vous d’aimer.
Nous croyons toujours avoir le temps, mais ce n’est pas vrai. Un jour nous prenons conscience que nous avons franchi le point de non-retour, ce moment où l’on ne peut plus revenir en arrière. Ce moment où l’on se rend compte qu’on a laissé passer sa chance ? ».

Ethan, Céline, Jessie.
Un homme, une femme, une enfant.
Trois personnages au bord du gouffre.
Qui vont se croiser, se détruire et s’aimer.
Ont-ils déjà franchi le point de non-retour ?
Il leur reste 24 heures pour tout changer.
Mais l’amour peut-il vaincre la mort ?
Un mystère intense
Un amour en danger
Un dénouement stupéfiant


Guillaume Musso est traduit dans le monde entier et a déjà conquis des millions de lecteurs. Ses romans sont en cours d'adaptation au cinéma. Le premier d'entre eux " Et après..." sera sur les écrans en Octobre, avec Romain Duris, John Malkovitch et Evangeline Lilly (héroine de la série Lost) dans les rôles principaux.

Pour en savoir plus sur l'auteur, rendez-vous sur www.xoeditions.com




Yasmina Khadra est l'un des plus importants romanciers contemporain, il est traduit dans 22 pays !

Son précédent roman, "L'attentat", pour lequel il est le lauréat actuel du prix des libraires (2006), est en cours d'adaptation au cinéma par une importante firme Américaine.

Son roman "L'attentat" fut élu "meilleur roman de l'année 2005 Arts & Livres", et "Les sirènes de bagdad" est le coup de coeur de notre rentrée littéraire.

"Les sirènes de Bagdad"
Julliard, 2006

"L'attentat"
Pocket, 2006



Max Stèque, "L'enfant des deux sources"
Editions Aubéron, 2009

Mot de l'éditeur

Nous sommes dans l'arrière pays grassois, spectateurs de paysages grandioses d'où émane une poésie à la fois tendre et sauvage que l'auteur nous dépeint avec la minutie d'un coureur de garrigue enraciné dans le réel.
Images d'un passé où s'animent les gens du cru dans l'enchaînement bienveillant qui assurait jadis la succession des générations.
Des personnages émouvants, taillés avec vigueur, troublants de vérité, évoluant dans un cortège de tableaux vivants et suggestifs d'une vie rurale en pleine mutation.

Max Stèque, instituteur retraité et habitant de Saint-Cézaire-sur-Siagne, est notamment l'auteur de "La tour de Siagne", "Les puits du souvenir", "Le maître des ruches" et "Le parler populaire de la Provencedu Sud-Est" (publiés aux éditions Aubéron).








Jean Siccardi, "Le Roman des Provences"
Editions du Rocher, 2011

Mot de l'éditeur
"Le Roman des Provences" est un voyage dans le temps, dans l’espace et dans la mythologie méditerranéenne.
Il allie des récits de voyageurs, les paroles des anciens à la veillée,
les exploits des héros de légendes. Tartarin de Tarscon, Maurin des maures, la Chèvre d’Or, la bête du Vaccarès…
Autant de héros qui sont un miroir magique où le merveilleux côtoie le burlesque.
Tout est vrai à partir du moment où la fable commence…

et l'ensemble de son oeuvre :

"Louise de Mirabeau - la Marquise rebelle", Anne Carrière, 2002
"Sagesses et Malices du Touareg qui avait oublié son chameau", Albin Michel, 2003
"Le moulin de Siagne", Presses de la cité, 2003
"Un parfum de rose", Presses de la cité, 2004
"Amena, la légende du vent doux", Editions du Rocher, 2005
"La symphonie des loups", Presses de la cité, 2005
"Gaspard de Besse", Editions du Rocher, 2005
"La cour de récré", Presses de la cité, 2006
"Les Hauts de Cabrières", Presses de la Cité, 2008
"Les brumes du Mercantour", Presses de la Cité, 2009
"Le roman de Nice",  Editions du Rocher, 2009
"La chênaie de Seignerolle",Presses de la Cité, 2009
"La source de Saint Germain" Editions Calmann-Lévy, 2010








Stéphane Cassarini, "Grasse, au fil du temps"
Editions Campanile, 2005

Résumé

"Grasse au fil du temps" est une invitation, au voyage impossible, voyage dans le temps. Mais il ne s'agit pas seulement de voir notre ville telle qu'elle était il y a plus d'un siècle. Non, l'auteur va bien plus loin. Il réunit pour chaque lieu important, des clichés d'aujourd'hui et des photos d'antan. La confrontation de ces images que seul le temps sépare, met en évidence les changements dont Grasse fut l'objet.
La lumière de la ville disparue éclaire d'un jour nouveau la ville d'aujourd'hui.
A l'heure d'Internet, de la mondialisation, de la communication effrénée, ce livre ouvre une parenthèse et nous plonge dans l'histoire : voitures à chevaux, train des pignes, funiculaire, lavoir, téléphone à cadran... Cette entrée dans un monde où le temps disparaît appelle à réfléchir sur nos priorités.
Alors que Grasse réinvente son avenir, ce livre nous rappelle d'où nous venons. Il montre que l'histoire n'est pas une ligne droite. Les Hommes vont dans une direction, puis reviennent sur leurs pas. Ils détruisent invariablement ce qu'ils ont construit, avant de reconstruire à nouveau. Ce qui un jour est cause de destruction, devient le lendemain une raison pour construire.
Témoignages, anecdotes, textes anciens rendent vivant ce livre passionnant.
Cette invitation au voyage est une main tendue. La saisir pour vous laisser conduire serait un premier pas pour vous laisser séduire par notre belle ville.











Valentine Goby, "L'antilope blanche"
Editions Gallimard, 2005

Mot de l'éditeur
«Je voulais aller loin. Je dois y être. Douala m'arrête. La moiteur m'enveloppe. Mes jambes ne me portent plus. C'est donc ici ? Ici que je dois être ?
Yves Kermarec, je m'éloigne de toi. Mon Dieu, faites que ce soit pour toujours.»

En 1949, Charlotte Marthe devient directrice d'un collège de jeunes filles camerounaises. Elle n'est qu'une femme en deuil de son amour. Elle ne sait pas qu'elle deviendra l'héroïne discrète et passionnée d'une page oubliée de l'Histoire.
 






Danielle Baudot-Laksine, "Femme aux foyers"
De Thrace en Birmanie - Tome 1
Editions de Bergier, 2010

Mot de l'éditeur
Un pouce se lève timidement à l'entrée d'une autoroute, une petite Alfa bleu ciel s'arrête, et tout un destin programmé par un définitif "je ne me marierai jamais, pour la peinture" se trouve irrésistiblement entrainé au-delà des frontières,
en route pour vingt-cinq années de la vie nomade d'une épouse multinationale.
D'autres tiennent le volant, décident des arrêts mais ces haltes, à odeur de pétrole et parfois de révolutions, s'appellent Grèce,
Birmanie, Lybie, Iran, Angola, Afrique du Sud, Nigéria, Hollande ou Indonésie. Il faut à vingt reprises défaire puis reconstruire obstinément, passionnément, le "foyer" mais également, toujours dépaysée, devenir un simple regard qui se promène , une sensibilité qui reçoit de plein fouet...
Au jour du retour, comme la question se pose... Qu'as-tu rapporté, au juste, de ces vingt-cinq années d'errance ?
Laissant là, encore une fois, "ma peinture" à peine retrouvée je ne sais, pour chercher la réponse, qu'acheter un cahier, un stylo, et ouvrir ma mémoire...

et l'ensemble de son oeuvre :

La trilogie "Tant'Anna", la trilogie "Pierre le Migrant" et la trilogie "La pierre des Juifs", Editions du Bergier






Annie Bruel, "Les mensonges d'Anaïs"
Editions Aubéron, 2007

Résumé
Annie Bruel, signe un nouveau roman comme elle en a le secret avec pour cadre les villages de Provence, à travers un cinéaste prenant pour décor des villages de l’arrière Pays, notamment de l’arrière pays Grassois : Cabris, Saint-Cézaire…

« Lorsqu'un grand cinéaste s'en vient tourner un film en Provence afin de prendre pour décor quelques uns des villages du Haut Pays, l'occasion est donnée à Annie Bruel de nous faire vivre une belle histoire d'eau, de fleurs et d'amour... ».

Annie Bruel à propos de ce roman : « Les cinéastes prennent pour décor les lieux les plus remarquables de la région : la Messuguière de Cabris, les sources de la Siagnole, le canal romain et Roche taillée, le chateau de la colle Noire. Occasion d'informer le lecteur sur les beautés de l'endroit. Je parle aussi des fêtes de villages et, tout particulièrement, de la Sainte Agathe de Mons, très ancienne fête des dames, avec un repas uniquement de dames et un bal où les dames invitent les hommes pour une fois. Mais le fond du livre est une histoire d'eau, d'air de tolérance et d'amour, trois choses qui sont en danger actuellement ».

et l'ensemble de son oeuvre :

"Les amants de Malpasset", Presses de la Cité
"Les géants de pierre", Presses de la Cité
"Le mas des oliviers", Presses de la Cité










Luc Girerd, "Les cinq tentations de Tomas Kloster"
Albin Michel, 2005

Qui est Tomas Kloster ? Un insolent ? Un mythomane ? Un imposteur ? Joueur de son propre destin, il traverse la vie en zigzag. Il fait le tour du monde, se rêve des existences qu'il n'a pas vécues, se met dans la peau d'un autre pour mieux échapper à lui-même. Il fascine, déroute, ne cesse de brouiller les pistes. De ses nombreuses tentations, Tomas en retiendra cinq : elles ont le nom des femmes de sa vie. Et puis, il y a son meilleur ami, son exact opposé, qui aurait voulu lui ressembler, et qui va raconter son histoire. Des fulgurances de la jeunesse aux capitulations de la maturité, de Paris à Venise en passant par Mahd adh-Djahab, le récit foisonnant d'une amitié de quarante ans entre un orphelin idéaliste et un aristocrate pragmatique. Luc Girerd nous donne ici un troublant roman initiatique, où l'humour sert de garde-fou à nos désenchantements.

et l'ensemble de son oeuvre :

"Les rivages interdits"
"Eloge du père qui m'assassina", Albin Michel




   



Jean-Claude Ellena, Josette Gontier, "Mémoires du parfum"
Editions Equinoxe,
2003

Ce livre est construit comme une promenade olfactive, comme un parfum. *A vous de le parcourir, de le découvrir, de le dénuder. *Vous apprendrez que la naissance des parfums remonte à l'histoire de la Mésopotamie et de l'Egypte, que le monde musulman a introduit l'art des parfums au Moyen-Age, que la chimie est présente dans les parfums depuis le XIXème siècle et que les chimistes sont, aujourd'hui, botanistes et parcourent le monde avec des seringues, pour captuer des odeurs inédites, que les compsiteurs de parfums pour créer empruntent : la syntaxe à l'écriture, le rythme à la musique, la forme à la sculpture et manient les rapports d'odeurs comme des rapports de couleurs. *En contrepoint d'un propos actuel, les illustrations explorent notre mémoire.









Lautner, Chanoinat,
Castaza
« On achève bien les cons, »
Soleil Productions, 2004
Bande dessinée

Un Hymne à la connerie née d'une association inespérée... Celle du papa des Tontons Flingueurs et des Teigneux de chez Soleil !
Georges LAUTNER s'est associé aux deux Teigneux de chez Soleil pour écrire une farce policière dont beaucoup se souviendront... Tout est prétexte à se moquer copieusement des démagogues télévisuels, des cultivés dont l'érudition s'arrête à leurs nombrils, des corrompus et autres empaffés dont la seule constante est de faire proliférer leurs comptes en banque avec de l'argent salement gagné...






Raoul Mille, "Ma Riviéra II"
Editions Gilletta, 2003 - Chroniques
A travers les plus belles chroniques dominicales parues dans Nice-Matin et Var-Matin...

Dans le premier tome de Ma Riviéra, Raoul Mille nous entraînait dans le sillage de personnages lyriques : Berlioz, Apollinaire, Tchekhov, Nietzsche, Isadora Duncan, etc. Au fil de ce deuxième tome, nous naviguons sur l'Emma avec Alexandre Dumas, volons au côté de Saint-Exupéry, savourons les Malossol à la russe avec Romain Gary et sa mère sur la Promenade des Anglais, taillons les glycines de la Treille muscate avec Colette. Quelle lumière éclatante, que de couleurs ardentes et tendres chez Renoir, Signac, Gustave-Adolf Mossa. Raoul Mille, fidèle à la riviéra, flirte avec les côtes varoises. Ses héros nous ravissent, nous séduisent, nous bouleversent.

Dix-huit portraits d'aventuriers, de peintres, de grands hommes, d'inoubliables comédiens. En historien, Raoul Mille a su retrouver leur trace; en écrivain sensible, il les fait revivre pour notre bonheur.







•••
Monique & Lionel Brault,
"L'oléologie- déguster l'huile d'olive comme
le vin"
Edisud

•••
Jacques Alessandra, "Abdellatif Laâbi, traversée de l'oeuvre"
La Différence


•••
Philippe De Beauchamp,
"Cannes et ses Iles"
Gilletta


•••
Dan Chartier, "L'apôtre du diable"
Anne Carrière

•••
Dan Chartier, "Le requiem des sphinx"
Anne Carrière



•••
Robert Gaymard, "L'envers du décor"
- Editions du Losange



•••
Robert Gaymard, "Chroniques de la France d'en-bas"
- Editions du Losange


•••
Jocelyne Mas
,
"Chez nous... en Algérie, la Méditerranée était
au nord"

- Editions Bénévent




•••
Simone Righetti
,
"La guerre au quotidien"
- Editions du Losange


•••
Philippe Lemaire
,
"Le chemin de poussière"
- De Borée


•••
Pierre Schaller,

"Ma saison en enfer"

-
Flammarion

••• Emile Litschgy, la trilogie
"Nos ancêtres les Grassois"
- Tac Motifs, 1999

••• Pierre Pasquini
(ancien ministre), "L'éclatement de la Société Française" - Editions du Rocher, 2002
••• Daniel Gamba, "Interlocuteur privilégié - j'ai protégé Mitterand"
- Editions JC Lattès, 2003

•••Patrick Joquel,
"Sur le bord de la mer Rouge"
- Editions Lo Païs/ LeRocher

Album jeunesse pour les 3- 6 ans




•••
José Banaudo
,

"Le chemin de fer de Cannes
à Grasse"
- Editions du Cabri


•••
Jacques Allessandra,
"Jebel Mout ou le testament des pierres" Editions L'Harmattan - collection Ecritures